Accueil

Le 21 mai, 2020

Un mot de la directrice

Le soleil brille,
Les arbres bourgeonnent,
Les oiseaux nichent…
Les pissenlits dansent…
Le printemps est là!

Je me demande souvent ces jours-ci: "comment puis-je mieux servir?" et ma réponse à cette question est de partager mon amour de la nature, du mouvement et de l'art avec ceux et celles que je croise sur mon chemin, jeunes et moins jeunes et de continuer à préparer, cuisiner, servir avec ma cuisinière adjointe, Olivia Robinson et mes jeunes ambassadeurs.

L'année dernière, exactement à ce temps-ci, je m'amusais à cuisiner, servir, faire la vaisselle, préparer les aliments dans la petite cuisine de l'Amerispa Cantley. Ce travail saisonnier a garanti la survie de ma vision. Aujourd'hui, je fais exactement la même chose mais dans mon lodge avec Moose et Rumi : préparer de nouvelles offres, former une relève et un nouveau leadership, créer de nouvelles initiatives dans notre beau gymnase en forêt en choisissant d'être courageuse face à la pandémie de Covid-19. Je choisie FLOW plutôt que le combat, la fuite ou l'inhibition.

Alors que je réfléchis aux effets titanesques du coronavirus sur notre planète et à notre conscience évolutive, je reviens sans cesse à une vieille mémoire de 1994. À mon retour comme médaillé argent et or dans le marathon de glace de Finlande de 40 km et 100 km, je suis tombé sur un article a bord d'un magazine sur l'avion qui ne cesse de refaire surface dans mon esprit depuis le début de cette pandémie.

Cet article bien conçu est enraciné dans Jérémie 12: 5 | «Qu'est-ce que tu veux vraiment, Jérémie? Si vous avez couru avec des hommes à pied et qu'ils vous ont épuisés, comment pouvez-vous rivaliser avec des chevaux? "

Je suis ensuite tombé sur le livre Run with the Horses d'Eugene H. Peterson dans la section livre Religion & Spiritualité de Chapters… une excellente lecture au fait. Ce livre a complété mon préféré de tous les favoris, Women Who Run with Wolves de Clarissa Pinkoles.

Je crois que cette pandémie de Covid-19 nous pose la même question. Notre société actuelle ne soutient pas la vie sur notre point bleu pâle, notre demeure! Nous le savons depuis de nombreuses années maintenant. J'ai «hurlé» cette réalité depuis la fondation de Creative Wheel Consulting en 1997. Combien de conférences et retraites j'ai dirigées pour éveiller mon public sur les trois cercles de la durabilité: l'écologie, la société et l'économie et cela en embrassant les temps dans la solitude ou avec des âmes sœurs, on comprendrait ce principe à un tout autre niveau. Combien d'articles j'ai écrite…

D'une certaine manière, Covid-19 est le réveil de l'humanité, mais surtout, notre opportunité de continuer à «exprimer» nos aspirations pour une SOCIÉTÉ JUSTE.

Je pourrais continuer encore et encore… cependant, j'en profite pour vous inviter à visiter la forêt Amik cet été, à pied ou en vélo de montagne ou participer à une mini-retraite en camping primitif sur cette terre ancestrale. Venez assister à la «force de la nature et la puissance de soi» en explorant les huit rayons de votre «roue créative de la vie»… et réapprenez qu'ensemble, nous sommes plus forts. Ensemble, nous sommes les vrais olympiens de 2020.

OUI, nous pouvons nous responsabiliser pour garantir la survie de nos écosystèmes qui nous ont soutenus pendant des centaines d'années et, espérons-le, pour de nombreuses générations à venir.

Que le projet de forêt d'Amik soit un petit modèle de durabilité qui reflète la philosophie passionnée selon laquelle la passion vit et la magie brille.

Suis nous sur Facebook https://www.facebook.com/groups/2104567019774177/